Actualités > Habitat
ActuAnimaux - NatureBien-êtreBusinessDigitalFoodHabitatHigh TechMode - BeautéSport - LoisirsTransport
Actualité suivante : Choisir le notaire idéal pour sa succession immobilière en confiance

Les étapes essentielles pour la fabrication réussie du béton

Article publié le jeudi 14 septembre 2023 dans la catégorie Habitat.

Le béton est un matériau aux multiples utilités dans le domaine de la maçonnerie. Il est possible d’en préparer chez soi pour raffermir les murs extérieurs ou pour concevoir une terrasse, une allée, etc. Résultant d’un mélange liquide de ciment, de sable et de gravier, il s’obtient à l’aide d’outils basiques. Appelée gâchage, la préparation du béton respecte une certaine méthodologie. Abordons davantage le sujet dans le corps de cet article.

La préparation du mélange sec

Pour préparer le mélange, vous aurez besoin de gravier, de sable et de ciment. Cette combinaison de trois éléments génère un matériau extrêmement résistant et durable, évitant ainsi le risque de désagrégation du béton au fil du temps. Dans la pratique. Il vous faudra obtenir 2 portions de sable, 4 parts de gravier et une quantité raisonnable de ciment. Les volumes ainsi spécifiés suffisent pour préparer du béton standard. Néanmoins, ces quantités peuvent varier en fonction de l’usage prévu pour le matériau à fabriquer.

Si vous n’êtes pas certain d’avoir les bonnes mesures, il est préférable d’acheter les ingrédients de la fabrication en quantité légèrement plus importante que nécessaire. Par exemple, pour un sac de ciment de 35 kg, procurez-vous 4 sacs de sable de 35 kg et cinq sacs de graviers de 35 kg. Les diverses manipulations à réaliser avec le ciment sont souvent spécifiées sur l’emballage. Mettez-les en pratique de façon rigoureuse, car lorsque vous introduirez une quantité trop importante de gravier ou de sable, cela impacte la qualité du béton obtenu. En effet, il pourrait se briser aisément. Les grandes entreprises spécialisées dans la fabrication de béton comme l’ATELIER BETON disponible sur le site latelierbeton.com s’y conforment.

Enfiler le matériel de protection

Avant toute manipulation du ciment, il est important de se protéger. C’est en réalité un matériau qui une fois au contact de la peau peut l’irriter. La présence de ciment dans les yeux et dans les voies respiratoires cause également des dommages non négligeables. Par conséquent, couvrez-vous le nez et la bouche à l’aide d’un masque de protection efficace, puis enfilez des lunettes ainsi qu’une paire de gants adaptée.

Réunir le matériel de gâchage

En plus du ciment, du sable et du gravier, la préparation du béton implique généralement trois autres composants essentiels. Vous aurez besoin d’un seau pour l’eau, d’un récipient pour le mélange et d’un outil de brassage. Pour les projets de petite envergure, un bac ou une auge avec une truelle suffisent. Pour des projets plus importants, une brouette et une pelle sont plus recommandées.

Un ouvrage nécessitant une quantité importante de béton vous autorise à effectuer le gâchage à même le sol. Pour que cela soit possible, assurez-vous de la propreté de l’endroit où le mélange se fera. Si vous le jugez inapproprié pour le gâchage, recouvrez simplement ce dernier d’une toile. Par ailleurs, travaillez à l’air libre pour éviter de salir le sol et les murs. Puisque l’ouvrage se tiendra à l’extérieur, privilégiez un espace à l’abri du vent afin de réduire l’inhalation de particules.

Introduire les matériaux à l’intérieur de la brouette ou dans le bac

Enfilez le matériel de protection puis versez le gravier à l’intérieur de la brouette ou dans le bac. Par la suite, ajoutez le sable puis le ciment. Suivez rigoureusement cette chronologie tout en manipulant avec précaution les matériaux. Cela évite la dispersion de moins de poussières dans l’air. En prenant en compte le volume de béton à fabriquer, il est possible d’introduire directement le contenu des sacs ou de le transférer grâce à l’outil de gâchage.

Le béton durcit rapidement, donc préparez une quantité appropriée en fonction de votre projet. Mélangez le béton au fur et à mesure de l’avancement de votre travail pour éviter d’avoir un mélange qui deviendrait trop rigide pour être manipulé. Si vous avez du mal à estimer la quantité nécessaire, commencez par remplir la moitié du contenant de chaque sac de matériaux.

Incorporer les constituantes du matériau à préparer

À cette étape, procédez au mélange des composants du béton. Pour simplifier la préparation, assurez-vous d’homogénéiser tous les éléments pour obtenir une uniformité esthétique et garantir la durabilité du béton. Utilisez une pelle ou une truelle pour mélanger les matériaux. Pour les volumes importants, commencez par homogénéiser le gravier et le sable avant d’incorporer le ciment.

Humidifier le mélange à sec

Utilisez la truelle ou la pelle pour réaliser un petit monticule de mélange sec. Puisque l’objectif consiste à creuser un puits à l’intérieur de ce dernier, il vous faudra faire un cratère. C’est une technique très efficace permettant de contrôler l’apport en eau. Cela est important, car bien qu’il s’agisse d’une constituante du béton, une quantité trop importante d’eau est susceptible de réduire sa résistance. Gardez à l’esprit que le volume nécessaire pour la préparation dépend entièrement de l’usage prévu. En effet, selon le projet, vous pourriez avoir besoin d’un béton plus ou moins liquide.

Il est recommandé d’ajouter une quantité d’eau équivalente aux demi-parts de ciment. Homogénéisez le tout à l’aide de la truelle tout en grattant le fond du bac. Ensuite, rajoutez de façon progressive de l’eau afin de réaliser un brassage réussi. Il est important d’obtenir un rendu final ayant une texture lisse et très ferme. Après l’humidification, il faudra examiner la texture du béton en y traçant des lignes grâce à la pointe de l’outil de gâchage. Si le test révèle des bords granuleux et que la pelle ou la truelle ne glisse pas aisément dans le béton, alors le mélange est trop sec. Le rajout d’une faible quantité d’eau s’impose.

Finaliser la préparation du béton

Comme mentionné précédemment, le béton doit avoir une consistance souple, ferme et uniforme. Si le mélange est trop sec, il peut se fissurer. Alors, ajoutez de petites quantités d’eau. Cependant, si le mélange est trop liquide et coule facilement, il peut devenir poreux. Dans ce cas, n’hésitez pas à incorporer un mélange sec pour le raffermir. Aussi, travailler rapidement, car le béton sèche rapidement.

En résumé, la préparation du béton comporte des étapes simples : rassembler du sable, du gravier et du ciment en proportions adéquates, ajouter de l’eau, mélanger, et ajuster la texture en fonction de votre besoin, qu’il soit trop sec ou trop liquide.




D'autres sources d'informations sur le thème de la publication de formations

Pour améliorer vos connaissances en production de contenu, voici un autre article à consulter : Quels sont les futurs métiers du digital qui auront un lien avec l’IA ?. Pour aller encore plus loin dans le monde de la formation, nous vous invitons à cliquer ici : L'importance de l'objectif SMART dans le marketing.

Vous recherchez un formateur?

Les meilleurs experts de formation se tiennent à votre disposition sur notre plateforme.

Autres articles



Récemment connectés
Ecopreneur
KAPITAL IMAGE Communication
ISED (PNL HYPNOSE DMO)
FIRST CLASS PARTNER
Agnes
Charlotte
Les formations de Louis
CNPH PIVERDIERE - PIVERDIE
ACP-France
carsagadir
Interface Quantique
BG Formations Immobilier
Ce site internet est un annuaire gratuit dédié aux experts en formation
professionnels de la formation
Cette plateforme a pour vocation d’aider les producteurs de programmes de formation à trouver de nouveaux contacts pour développer leur activité.
formationmax.com
Partage de réalisations - Messagerie gratuite - Echanges de liens - Profils 100% gratuits.